Prévenir la tendinite – L’importance de l’échauffement

L’échauffement est une phase capitale dans la séance de travail d’un cheval ( et de tout sportif), particulièrement si celui-ci sort d’une journée de boxe.

Les muscles et les tendons atteignent leur rendement maximum à la température de 39°. A cette température, la viscosité des muscles est moins importante, les tendons plus élastiques. La viscosité, c’est la capacité pour un muscle à résister à l’allongement, l’élasticité celle lui permettant de revenir à sa forme de repos. L’échauffement permettrait une amélioration de la souplesse musculaire de 80%, une augmentation du débit d’oxygène sanguin et une meilleure synchronisation entre les messages nerveux et leurs destinataires.La synovie est sécrétée par nos membranes synoviales pour lubrifier nos articulations. Il nous est dès lors, possible de solliciter plus techniquement notre corps avec des mouvement plus amples et fluides.

Les tendons étant intimement liés au fonctionnement de son muscle associé, si ce dernier n’est pas à son rendement optimum c’est le système tendineux qui trinque.Dépassé la phase « idéale » le muscle fatigue, perd son jeu d’élasticité et c’est une fois de plus le tendon qui doit prendre la relève, or les fibres tendineuses ne sont pas faites pour ça.

La prévention des lésions passe par un échauffement complet de la masse musculaire : échauffement par infrarouges, massages, mobilisations articulaires et étirements musculaires avant l’exercice ou la compétition.

  • Les gels chauffants permettent une stimulation de la circulation sanguine et préparent les fibres à l’effort. A appliquer en massages doux et prolongés.
  • Marche en main. Le poids du cavalier à une incidence sur le travail du système suspenseur du cheval, le marcher en main 10 min avant de le monter est un idéal pour son dos, ses tendons etc

Sur ce graphique on note la différence d’élongation du tendon superficiel entre le cheval monté (bleu) et non monté (rouge) par un cavalier de 52 kg

Le sol a également une incidence sur le travail des tendons. Un sol mou demande plus de travail pour les tendons, une marche sur un sol ferme est donc idéal en début de séance. Attention toutefois à ne pas abuser de ces derniers qui augmente les vibrations et peuvent provoquer des pathologies.